Semaine 9: aller trouver le soleil pour son ėnergie

Image

Dès que vous le pouvez au sortir de l’hiver, je vous recommande de retrouver de l’énergie en allant quelques jours au soleil.

D’ailleurs, c’est bien simple, la majorité des gens le font de manière automatique. Au printemps, dès les premiers beaux jours, les parcs et jardins publics sont envahis par une foule de personnes à la recherche du moindre rayon de lumière… Ah, quel plaisir que cette sensation de douce chaleur sur son visage tourné vers le ciel, sur ce corps allégé du poids des vêtements d’hiver… enfin la sensation d’un vent tiède sur des jambes et des bras nus… La sensation d’une peau qui aspire la chaleur du soleil, pour réconforter un corps qui respire enfin et se remplit d’énergie… Vous souvenez-vous de ces sensations?

 

Nous avons tous besoins de soleil, celui-ci est excellent pour le moral mais également pour la santé.

Pour le moral: 

  • la lumière a un effet direct sur les hormones du cerveau, notamment sur la sécrétion de sérotonine, appelée hormone du bonheur, qui gouverne aussi la production de mélatonine. Les dérèglements hormonaux causés par le manque de lumière pendant l’hiver peuvent provoquer de la dépression. Et en tous les cas, en ce qui me concerne, une fatigue et un manque d’énergie, ce que j’appelle un gros coup de mou!

Pour la santé: 

  • Le soleil sur la peau aide à la fabrication de la vitamine D. D’ailleurs, sous nos latitudes, il est recommandé de prendre un complément de vitamine D en hiver pour compenser le manque de lumière… La vitamine D intervient à différents niveau: elle aide à la fixation du calcium et a donc un effet bénéfique pour les os et les dents, elle aurait également un effet préventif de certains cancers, dont celui du côlon, aiderait à guérir le psoriasis, et le rachitisme…

Tout ceci évidemment doit s’accompagner de précautions, il est hors de question de se précipiter sous le soleil pendant des heures sans protection… Il semble qu’un quart d’heure à vingt minutes sur le visage et les avant-bras soient suffisantes.

Bref, tout ceci pour dire que dans mes habitudes pour retrouver l’énergie vitale, j’intègre une petite semaine au soleil dès la fin de l’hiver.

Pour trouver la lumière, on peut partir dans le Sud évidemment (je viens d’aller dans les Pouilles où il a fait plus de 30 degrés), mais on peut également aller se promener quelques minutes dès qu’il fait beau, après le repas de midi par exemple, ou aller travailler dans son jardin quelques heures, ou… Le principal est d’être dehors, de respirer de l’air frais, et de recharger ses batteries en soleil sur sa peau… pas plus d’une demi-heure sans protection (évidemment selon l’intensité du soleil).

De nouveau, il faut rester à l’écoute de son corps et savoir se protéger dès que l’on commence à avoir chaud et apercevoir que l’on rougit…

Moi, en tous les cas, cette semaine m’a fait un bien fou… et à partir d’aujourd’hui, dès que le temps le permettra, j’irai me promener 20 minutes par jour à l’extérieur au minimum…

Et vous, où en êtes-vous?