Semaine 12: Qu’est-ce que l’énergie vitale?

De côté

Et bien oui, voilà plusieurs mois que j’écris sur l’énergie vitale, et peut-être est-il temps de définir ce concept, tel que je le conçois pour ce blog.

Il est difficile de définir la notion d’énergie vitale, car elle est originaire d’orient et englobe plusieurs aspects.

Pour les occidentaux, l’énergie est la capacité d’effectuer un travail entraînant un mouvement. L’énergie vitale serait donc la capacité à mettre des forces en action pour effectuer un mouvement vers la vie, ou pour rester en vie.

Il suffit de regarder un jeune enfant. L’être humain, dès qu’il naît, dans la plupart des cas, est mû par une énergie incroyable qui va le pousser à explorer, grandir, marcher, parler, découvrir… Un jeune enfant n’arrête jamais de bouger, au grand dam de ses parents qui sont souvent exténués par tant de mouvements et qui prient en silence pour que vienne l’heure de la sieste, en se demandant où l’enfant va trouver cette force et cette énergie.

Bien que cette définition soit simple et séduisante, je trouve qu’il manque un aspect important, et je préfère me tourner vers le concept oriental.

Je ne vais pas ici reprendre toute la définition de Wikipédia (Wikipédia: Energie vitale) mais en résumer les aspects qui me parlent le plus.

Dans plusieurs philosophies orientales, l’énergie vitale fait référence au Qi ou Ki (ou au prana en Inde), le souffle qui anime le corps. Cette énergie est invisible (d’où la grande difficulté pour les Occidentaux d’y croire) et circule dans le méridiens. Si nous acceptons les hypothèses de la physique quantique, qui indique que toute chose est constituée d’énergie, nous sommes intégralement constitué d’énergie (cette énergie vitale) et nous baignons également dans le grand océan d’énergie qu’est l’Univers, dans ses parties visibles et invisibles.

Cette hypothèse me semble intéressante car elle permet de comprendre l’interconnexion et l’interdépendance entre les êtres et les choses.

Le Qi est un principe fondamental qui donne à l’univers et aux êtres leur forme, et les transforme sans cesse. Il circule en permanence et indifféremment entre les êtres et les choses, et de cette manière, relie tous les êtres et les choses entre eux.

Lorsque le Qi se manifeste de façon harmonieuse, le résultat est beauté et harmonie, comme dans la nature sauvage par exemple.

Dans la pensée chinoise, l’état d’harmonie à atteindre en utilisant adéquatement le Qi s’appelle le Tao. C’ est le principe par lequel le Qi parvient à l’équilibre entre des forces différentes (le Yin et le Yang) en changeant sans cesse en fonction des mutations en cours.
Par exemple, l’eau qui coule dans un ruisseau et qui change d’orientation en fonction des obstacles traduit cette harmonie et cet équilibre.
Les activités humaines doivent également reproduire cet état d’harmonie, par exemple, en cuisine, quand vous coupez un aliment, vous aurez moins de difficulté à le faire en respectant les fibres naturelles de celui-ci, plutôt que de forcer à couper à travers tout.
Et je reviens donc à ma définition que je vais compléter. Je définirai donc l’énergie vitale comme la capacité à mettre des forces en action pour effectuer un mouvement vers la vie, en harmonie avec soi-même, son environnement direct et indirect, et de manière générale, le cosmos.

Si j’accepte cette définition, il va donc de soi que retrouver mon énergie vitale ne peut se faire qu’en me respectant, ainsi que les autres et ce qui m’entoure, ce qui demande pas mal d’écologie et d’éthique.

Bon, voilà ma définition, et vous, quelle est la vôtre?

Semaine 11: Se nourrir de l’énergie de la nature

Image

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Se nourrir de l’énergie des arbres

Un de mes moyens les plus efficaces pour me ressourcer est d’aller me promener dans la nature. En dehors de l’exercice de la marche, celle-ci a sur moi un réel effet ressourçant. Je suis née à la campagne mais je vis en ville depuis plusieurs années et ce qui me manque le plus, ce sont les grands arbres… Donc, dès que j’en ai l’occasion, je m’enfouis dans les bois à la recherche de l’énergie bienfaisante de ces merveilleux arbres. Je voulais comprendre pourquoi la nature a un tel effet et je suis tombée sur un article résumant des expériences sur le sujet: futura-sciences

Cet article est lui-même tiré du livre: Pourquoi la nature vous fait du bien, de Nicolas Guéguen, et Sébastien Meineri.

Une expérience a été faite sur les effets de la marche à pied, il a été prouvé que la marche en forêt a des effets plus bénéfiques que la marche en ville sur la pression systolique et le rythme cardiaque. Les auteurs concluent qu’il y a une magie, une sérénité et une beauté intrinsèque de la forêt qui expliquent certainement ces effets.

marcher dans les bois permet de retrouver son énergie

marcher dans les bois permet de retrouver son énergie

Une autre étude a été faite sur le lien entre les espaces verts et l’apparition des maladies. L’étude permet également de prouver que l’apparition de certaines maladies diminue en fonction des espaces verts et de l’environnement.

C’est la même chose pour les fleurs: en général, l’émotion positive entraînée par un bouquet de fleurs est plus importante que pour un autre cadeau de même valeur… Offrir des fleurs provoque de la joie chez les femmes!

Les fleurs ont un effet bénéfique sur le moral

Les fleurs ont un effet bénéfique sur le moral

De la même manière, on a réussi à prouver que la présence de plantes sur le lieu de travail augmente la productivité et diminue le nombre d’arrêts maladie…

Bref, en ce qui me concerne, j’adore me promener dans la nature, dans les bois pour toucher le tronc des arbres, le long des chemins de campagne pour admirer les étendues colorées, parfois vertes, parfois jaunes car brûlées par un soleil de plomb, souvent odorantes, mais toujours variées.

Je n’ai jamais vécu d’expérience plus intense que de sentir la vibration de la nature, lorsque sous ma tente dans un camping d’Ontario, j’ai entendu les loups hurler à quelques kilomètres, lorsque dans un canot pneumatique, les baleines du Saint-Laurent surgissaient des flots à quelques mètres, lorsque arrivée dans la jungle amazonienne, nous avons découvert tant d’oiseaux de couleurs s’envoler de toute part, et mille piaillements et autres bruits aux sonorités inconnues éclater pendant les nuits.

C’est effectivement dans la jungle que j’ai ressenti cette vibration de vie et d’énergie vitale s’écouler à travers moi de la manière la plus intense. Cette sensation est réellement extraordinaire, il y a tellement de vie que vous en sentez la vibration vous traverser littéralement!

Il n’y a évidemment pas besoin d’aller aussi loin, nos forêts et nos campagnes regorgent de coins magnifiques, où on peut également ressentir l’énergie de la nature, et s’y ressourcer.

Le week-end dernier, nous  sommes partis à Solwaster, au pied des Fagnes. C’est un village magnifique, encore préservé. Et les bois aux alentours sont également très beaux et propices à la balade, avec plusieurs sentiers balisés. Ceci dit, heureusement que j’étais avec une amie, car avec mon fichu sens de l’orientation, je m’y serais bien sûr perdue!

Solwaster

Avec les beaux jours, je m’engage à aller me promener quelques heures tous les week-ends, et tant pis si je me pers quelques fois, la Belgique n’est pas si grande, et je finirai toujours par retrouver mon chemin!

Semaine 10: Encore plus de rangement pour plus d’énergie.

Image

Cette semaine, j’aimerais faire le point sur mon rangement. Lors de la semaine 7 (voir l’article Laisser couler l’énergie dan la maison), j’ai commencé à appliquer le livre de Marie Kondo sur  le rangement magique (voir La magie du rangement.

Au bout d’un mois, j’ai pu observer des changements étonnants dans ma vie!

J’avais l’impression d’être complètement bloquée à différents niveaux, comme si j’étais enkystée dans des situations insatisfaisantes, ou bien comme si le mouvement et l’énergie dans ma vie s’étaient arrêtés… Après avoir rangé mes vêtements, et mes livres, jeté une quinzaine de sacs, et de caisses, plusieurs situations se sont débloquées: au niveau professionnel, de nouvelles opportunités se sont ouvertes et au niveau affectif, moi qui errait dans un désert depuis 3 ans et demi, plusieurs rencontres imprévues sont arrivées.

J’ai juste l’impression que je recommence à vivre, qu’enfin le mouvement revient dans ma vie.

Cependant, aujourd’hui, je suis bloquée avec mes papiers.

la magie du rangement

Depuis 4 semaines, je traîne dans leur rangement.  Et donc je me pose la question de savoir pourquoi cela me prend autant de temps. Les directives de Marie Kondo sont de faire ses tris très vite tout en prenant chaque objet en main et en se demandant dans quelle mesure il vous met en joie… Et pour les papiers, de tout jeter! Mais voilà, en Belgique on ne peut pas tout jeter, et je recommence donc à me poser pour chaque document: est-ce que je pourrais encore en avoir besoin? Est-ce que légalement, je dois le conserver?  Bref, pour m’aider, j’ai trouvé un lien avec des recommandations:  Combien de temps faut-il garder ses documents.

Voici ce qu’on y trouve:

Moins d’1 an:

  • 1 mois: les tickets de caisse de faible valeur (pour un retour éventuel)
  • 6 mois: notes d’hôtels et de restaurants

1 an:

  • Relevé annuel de l’assurance groupe (jusqu’à la suivante)
  • Certificat de ramonage
  • courrier et prouve de paiement des huissiers

2 ans:

  • courrier d’assurance relatif au règlement d’un sinistre
  • correspondance relative aux allocations familiales
  • décomptes de la sécurité sociale
  • preuve de paiement des factures:
    • de téléphone
    • gaz, électricité, eau
    • agences de voyage
    • frais d’hôpitaux
    • frais médicaux (médecins, pharmacie, dentiste,…)
  • factures d’achats d’appareils électroménagers, et de meubles, matériel informatique, Hi-Fi, appareils photos, etc… (pour la garantie de 2 ans minimum légale)

5 ans

  • Tous les documents bancaires
  • Documents d’assurances:
    • preuve de paiement de primes (assurance vie, décès, incendie, etc…)
    • copie de lettres de résiliation
  • preuves de paiement:
    • pensions ou contributions alimentaires
    • redevance radio/ TV
    • remboursement des crédits, prêts immobiliers
    • factures de notaire, frais d’avocats
    • loyer
  • documents relatifs aux allocations de chômage

7 ans

  • Pour le fisc, tous les documents relatifs à l’impôt:
    • copies de déclarations
    • fiches de salaires
    • extraits de rôle
    • justificatifs des frais déduits
    • documents de revenus immobiliers et mobiliers
    • preuves de paiement de tous les impôts et taxes

10 ans

  • Tout ce qui concerne l’immobilier:
    • factures d’agent immobilier
    • factures relatives aux travaux d’aménagement effectués
    • contrats, et factures d’architecte et d’entrepreneur
    • tout le courrier relatif à la construction: (commandes, contrats, travaux, PV de réception de factures… (10 ans à partir d la réception définitive, c’est la garantie décennale)
    • contrat d’emprunt et acte de prêt hypothécaire et preuves de remboursement (10 ans à partir d la dernière mensualité)
    • règlement de co-propriété, correspondance avec les syndic, PV d’assemblée générale
    • Contrats d’assurance et copie de correspondance (tant que le immeubles sont assurés avec 1 minimum de 10 ans)
  • Pour les biens meubles, toutes les factures avec TVA: ré »parutions dépanneur, garagiste, plombier, électricien
  • Dossier complet d’un sinistre (10 ans à partir de l’indemnisation)

30 ans:

  • preuves de paiement d’indemnités à la suite d’un jugement
  • contrat de travail, lettres d’engagement, de licenciement

A vie

  • Tous les actes notariés (achats, donation, héritage, testaments, succession, etc…)
  • Carnet de santé, groupe sanguin, carte de vaccinations, résultat d’analyses médicales, radiographies,…
  • Diplômes et titres professionnels
  • actes de naissance
  • livret de famille, contrat de mariage, jugement de divorce ou séparation
  • permis de conduire (mais maintenant, ce n’est plus vrai, il faut le changer).

Bref, je trouve que tout cela est un peu compliqué et pour faire plus simple, je catégorise en 3 parties: jusqu’à 10 ans, 10 ans (immobilier) ou jusqu’à ce que je possède ce bien et à vie. En outre, nous avons maintenant beaucoup de documents par voie électronique et il est beaucoup plus facile d’en garder des traces.

Ceci dit, en dehors de l’aspect strictement légal, je me rends compte que je suis bloquée avec ces documents parce que la démarche est complètement différente de celle appliquée pour les livres et les vêtements. Dès que mon mental prend le dessus dans mes choix, cela débouche sur des indécisions, des blocages.

Et je dirais même plus, je ne me suis jamais laissée aller à choisir en fonction de mes ressentis mais toujours en fonction de raisonnements mentaux. La démarche de me dire: « est-ce que cet objet me met en joie? », ou de me demander si cette décision me mettra en joie, sans tomber dans les illusions créées par un mental, par des raisonnements compliqués, par de la culpabilité, par un besoin de vouloir être parfaite aux yeux de quelqu’un d’autre, ou par une pléiade d’autre raisons ridicules, mais juste sentir la vibration que cette question réveille en moi, en d’autre mots, répondre et choisir en étant complètement connectée avec qui je suis profondément est tout à fait nouvelle pour moi, mais en même temps vitale. Et difficile. Dès que je ne suis plus vigilante, le mental reprend le dessus…

Cette étape de ranger mes papiers en fonction d’analyser ce qu’il FAUT garder me renvoie à cette chape de devoir, et c’est pourquoi je procrastine.

Cette semaine, je décide de renforcer ma connexion à moi-même et pour chaque décision, je reste vigilante et je choisis de répondre à la question suivante: Est-ce que cette décision, ce choix vient de mon intérieur, dans un élan vital et spontané en connexion avec qui je suis vraiment, ou bien de mon mental qui tente de me formater à une image, une représentation qui ne vient pas de moi, mais d’injonctions extérieures, de réminiscences d’éducation, de dictats sociaux, …?

En bref, est-ce que c’est vraiment moi, ça?

Bonne semaine à tous