Semaine 12: Qu’est-ce que l’énergie vitale?

Et bien oui, voilà plusieurs mois que j’écris sur l’énergie vitale, et peut-être est-il temps de définir ce concept, tel que je le conçois pour ce blog.

Il est difficile de définir la notion d’énergie vitale, car elle est originaire d’orient et englobe plusieurs aspects.

Pour les occidentaux, l’énergie est la capacité d’effectuer un travail entraînant un mouvement. L’énergie vitale serait donc la capacité à mettre des forces en action pour effectuer un mouvement vers la vie, ou pour rester en vie.

Il suffit de regarder un jeune enfant. L’être humain, dès qu’il naît, dans la plupart des cas, est mû par une énergie incroyable qui va le pousser à explorer, grandir, marcher, parler, découvrir… Un jeune enfant n’arrête jamais de bouger, au grand dam de ses parents qui sont souvent exténués par tant de mouvements et qui prient en silence pour que vienne l’heure de la sieste, en se demandant où l’enfant va trouver cette force et cette énergie.

Bien que cette définition soit simple et séduisante, je trouve qu’il manque un aspect important, et je préfère me tourner vers le concept oriental.

Je ne vais pas ici reprendre toute la définition de Wikipédia (Wikipédia: Energie vitale) mais en résumer les aspects qui me parlent le plus.

Dans plusieurs philosophies orientales, l’énergie vitale fait référence au Qi ou Ki (ou au prana en Inde), le souffle qui anime le corps. Cette énergie est invisible (d’où la grande difficulté pour les Occidentaux d’y croire) et circule dans le méridiens. Si nous acceptons les hypothèses de la physique quantique, qui indique que toute chose est constituée d’énergie, nous sommes intégralement constitué d’énergie (cette énergie vitale) et nous baignons également dans le grand océan d’énergie qu’est l’Univers, dans ses parties visibles et invisibles.

Cette hypothèse me semble intéressante car elle permet de comprendre l’interconnexion et l’interdépendance entre les êtres et les choses.

Le Qi est un principe fondamental qui donne à l’univers et aux êtres leur forme, et les transforme sans cesse. Il circule en permanence et indifféremment entre les êtres et les choses, et de cette manière, relie tous les êtres et les choses entre eux.

Lorsque le Qi se manifeste de façon harmonieuse, le résultat est beauté et harmonie, comme dans la nature sauvage par exemple.

Dans la pensée chinoise, l’état d’harmonie à atteindre en utilisant adéquatement le Qi s’appelle le Tao. C’ est le principe par lequel le Qi parvient à l’équilibre entre des forces différentes (le Yin et le Yang) en changeant sans cesse en fonction des mutations en cours.
Par exemple, l’eau qui coule dans un ruisseau et qui change d’orientation en fonction des obstacles traduit cette harmonie et cet équilibre.
Les activités humaines doivent également reproduire cet état d’harmonie, par exemple, en cuisine, quand vous coupez un aliment, vous aurez moins de difficulté à le faire en respectant les fibres naturelles de celui-ci, plutôt que de forcer à couper à travers tout.
Et je reviens donc à ma définition que je vais compléter. Je définirai donc l’énergie vitale comme la capacité à mettre des forces en action pour effectuer un mouvement vers la vie, en harmonie avec soi-même, son environnement direct et indirect, et de manière générale, le cosmos.

Si j’accepte cette définition, il va donc de soi que retrouver mon énergie vitale ne peut se faire qu’en me respectant, ainsi que les autres et ce qui m’entoure, ce qui demande pas mal d’écologie et d’éthique.

Bon, voilà ma définition, et vous, quelle est la vôtre?

Laisser un commentaire