Semaine 30: cultiver des pensées positives

Les mots sont bien plus importants qu’on ne le pense. Ils restent gravés dans notre subconscient et induisent nos comportements.

En voyage en Amérique Centrale, j’aimerais commencer l’année par une réflexion sur notre vie et notre capacité à être heureux.

Au Nicaragua depuis 3 bonnes semaines, j’ai eu l’occasion de découvrir ce pays, ses habitants et leur manière de vivre.

La terre est sèche dans cette région tropicale sèche du Nicaragua

La terre est dure et sèche dans cette région tropicale sèche du Nicaragua

Si peu à peu, on voit apparaître l’émergence de la classe moyenne qui est de plus en plus importante, dès que l’on s’éloigne des villes et des centres touristiques, la pauvreté reste palpable dans les régions qui sont inaccessibles en voiture. La seule possibilité pour les paysans et leurs enfants vivants dans les montagnes est de marcher pendant plusieurs heures pour rejoindre le village où la ville la plus proche pour vendre leurs récoltes. Imaginez la vie des enfants qui doivent aller à l’école dans ces conditions. Le résultat est qu’ils abandonnent relativement tôt, préférant rester à la ferme et travailler la terre que de passer des heures sur des chemins ardus afin de se scolariser. À cela s’ajoute bien sûr le fait que toutes les mains disponibles sont nécessaires pour survivre.

Lorsque je regarde ces gens et ses familles qui sont pourtant heureux avec trois fois rien, les personnes âgées malades qui ne se plaignent pas, je ne peux m’empêcher de penser à quel point je possède d’innombrables trésors dans ma vie, trésors que je finis par ne plus voir, car ils sont devenus normaux dans nos pays.

Je possède une maison confortable, avec de l’eau chaude à volonté. Ici en 3 semaines, je n’ai eu de l’eau chaude que 3 fois! En Belgique, il y a l’électricité partout, l’eau courante, et de manière générale, la wifi fonctionne très bien, peu importe l’endroit où je me trouve.

Et pourtant, je continue de me plaindre, je trouve que ma maison est trop petite, la wifi pas assez rapide, les policiers pas assez réactifs, ou pas assez gentils, mes amis pas assez attentifs, mes vêtements démodés, ma coupe de cheveux pas comme je voulais, bref je suis souvent contrariée pour toute une série de choses et je n’arrête pas de ma plaindre, de gémir, de râler sur les autres et sur moi-même, me traitant d’idiote d’avoir acheté cette maison, de moule de ne pas avoir arrêté ce stupide coiffeur assez tôt, bref j’envoie de la négativité à tout le monde, et surtout à moi-même.

J’ai donc décidé de rester vigilante sur mes pensées, et voici le défi que je me donne pour les 3 prochains jours: je m’oblige à chasser toute pensée négative de ma tête et à la remplacer par une pensée positive.

Comment changer sa façon de penser?

Essayez de mettre les choses en perspective. On a souvent tendance à dramatiser les situations. Depuis le début de votre existence, vous avez connu des situations bien difficiles, non? Et vous vous en êtes toujours sorti? Parce qu’à un certain moment, vous avez trouvé des solutions, ou bien vos amis vous ont apporté de l’aide, ou par hasard, quelqu’un s’est intéressé à vous et vous a apporté une chance, ou une opportunité.

Essayez de graver dans votre esprit ce qui suit:

Toute difficulté devient un challenge. Tout échec devient une opportunité d’apprendre. Toute contrariété et énervement devient un petit agacement.

Si je me sens nul, je remplace cette pensée par  « je forge mon expérience ». Si je me sens idiot par « je suis en train d’apprendre ». Si je rencontre un échec, je me concentre sur les leçons à en tirer.

Ma maison n’est pas trop petite, elle était adaptée à mes besoins au moment où je l’ai achetée. Il est possible que mes besoins aient changé, mais cette maison reste une jolie maison.

Remplacez toute pensée négative de vous-même et de ce qui vous entoure par une alternative positive.

Les mots sont bien plus importants qu’on ne le pense. Ils restent gravés dans notre subconscient et induisent nos comportements. Ils induisent non seulement nos comportements mais également notre identité.

Pour commencer l’année, je vous propose d’être très gentils et doux avec vous-même et avec ce que vous possédez. Pendant 3 jours, faites cet exercice… Et si vous vous surprenez à être négatif pendant plus de 10 minutes, repartez pour 3 jours entiers… Bon amusement

2 Replies to “Semaine 30: cultiver des pensées positives”

  1. Bonjour Murielle,

    Je suis membre de la formation Blogueur pro, formation démarrée en octobre 2015. J’ai pris un peu de retard (fin de saison apicole quelque peu difficile) mais je suis en train de rattraper à grands pas.

    Mon blog a pour objectif d’aider les gens qui le souhaitent à se lancer dans l’apiculture. Je suis moi-même apiculteur professionnel (basé à proximité de Saumur – Maine et Loire).

    Si cela t’intéresse, je pourrais te faire quelques articles sur les produits de la ruche qui sont particulièrement intéressants dans le cadre d’une alimentation saine et naturelle : miel, pollen, gelée royale, propolis; ou sur tout autre sujet ayant trait aux abeilles et aux ruches, dans le cas d’une énergie positive en lien direct avec la nature.

    Au plaisir de te lire
    Olivier – http://devenir-apiculteur-aspects-pratiques.com

    • Bonjour Olivier,
      J’ai déjà une proposition d’article invité qui va plus dans le sens de mon blog… mais je garde tes coordonnées précieusement.
      Je suis également la formation blogueur pro d’Olivier et suis très très en retard… car je voyage souvent et en plus j’ai eu des soucis au niveau technique. Je vais m’y remettre beaucoup plus assidûment, mais en fait, ça prend beaucoup plus de temps que ce que je pensais…
      Merci pour ta proposition, en tous les cas, et à très bientôt, je reste en contact.
      Mon e-mail est murielle.tomasi@gmail.com

Laisser un commentaire