Semaine 8: purifier son corps pour retrouver son énergie

Voilà 2 semaines que je n’ai pas écrit d’article, trop occupée à ranger ma maison, ce qui m’a pris beaucoup plus de temps que je ne pensais. Ce n’est pas fini, mais je reviendrai sur ce sujet ultérieurement.

Aujourd’hui, J’aimerais parler du printemps et du défi que je me suis lancée il y a 15 jours. En fait, à chaque printemps, j’effectue une petite cure de désintoxication. Habituellement, je pratique un jeûne hydrique une fois par an pour une période de 5 jours. Le jeûne étant assez controversé au niveau médical, cette année, j’ai juste mangé végétalien pendant quelques jours avec un nettoyage du colon.

En ce qui concerne le jeûne, j’ai commencé juste avant mes 40 ans, je voulais rentrer dans la quarantaine purifiée! et ce jeûne m’avait fait énormément de bien. J’avais suivi les instructions du livre du Docteur Françoise Whilelmi de Toledo sur le jeûne thérapeutique Buchinger: l’Art de jeûner.

Ensuite, j’ai pratiqué le jeûne plusieurs années de suite, soit seule, soit dans un centre de jeûne et randonnée, et plus précisément à l’Amandier, chez Pierre et Dominique Juveneton. Vous pouvez trouver toutes les informations sur ce centre en cliquant sur le lien suivant: http://www.amandier.info

C’est un endroit extrêmement paisible dans la Drôme qui permet de se ressourcer entièrement, au niveau du corps, par la pratique du jeûne qui est accompagnée de superbes promenades dans cette magnifique région, mais également au niveau psychologique, car le jeûne permet de s’arrêter pendant quelques jours, pour revenir à l’essentiel. Lorsqu’on est débarrassé des résidus d la digestion, l’esprit est également libéré et laisse émerger une étendue de possibilités. La créativité renaît. Je pourrais écrire de pages sur le jeûne et de ce que j’ai pu ressentir pendant ces cures, mais je vous recommande le livre de Pierre Juveneton: Ma cure détox de A à Z aux éditions PLON.

J’ai tout de même quelques questionnements par rapport à cette pratique qui m’a convenu pendant des années.  Je me demande dans quelle mesure elle n’a pas également contribué à accroître certaines intolérances alimentaires, notamment par rapport au lactose. C’est pourquoi je pratique maintenant une forme beaucoup plus légère: soit un jeûne un jour par semaine, en général du dimanche soir jusqu’au repas du lundi soir, ou alors une monodiète de quelques jours de fruits et légumes, accompagné d’un nettoyage du côlon. Ceci me semble maintenant suffisant.

Pour rentrer en monodiète, il faut se préparer.

Jour 1: supprimer le café, le thé, toutes les boissons alcoolisées, et les aliments sucrés.

Jour 2: supprimer la viande, les oeufs et les laitages

Jour 3: supprimer le pain

Jour 4: supprimer le riz et les autres céréales

Jour 5: manger uniquement des fruits et légumes et faire une purge.

A la fin de votre cure, réintroduisez les aliments dans le sens inverse, c’est-à-dire fruit et légumes pendant le 1er jour, riz et céréales, pain, viande et oeufs et enfin vous pouvez rėintroduire toutes les autres boissons si vous ne pouvez pas vous en passer, avec modėration. La durée de la reprise doit être égale au nombre de jours qu’à duré la monodiète. Ceci est très important pour ne pas provoquer de chocs violents dans le corps.

 

Comme tous les domaines de la santé et du bien-être, il est important d’être à l’écoute de ses besoins et de son corps, et ne pas vouloir s’imposer des pratiques parce que la cousine le fait, parce que c’est à la mode ou pour prouver quelque chose… Je n’insisterai jamais assez.

Voilà, c’est le printemps, et c’est la saison idéale, pour un petit nettoyage du corps!

Vous verrez, après une semaine, vous vous sentirez plus en forme, plus jeune et votre énergie en sera décuplée!

 

Laisser un commentaire