Semaine 22: Retrouver la simplicité

Image

Me voici après une absence un peu prolongée suite à des problèmes techniques…

Comme je vous l’ai écrit dans mon article précédent, j’ai terminé le Chemin de Compostelle à pied, et ce fut vraiment une source de grande joie et d’inspiration. Pas après pas, étapes après étapes, vous lâchez vos préoccupations quotidiennes, et il n’existe plus que des questions très simples: l’état de vos pieds, le poids de votre sac, ce que vous allez manger, où vous allez dormir. Et vous vous rendez compte que vous avez besoin de très peu de choses au final pour être heureux: des amis positifs, quelque chose à manger et un toit où dormir… et bien sûr la santé et l’énergie pour réaliser vos projets. La nature autour de moi et un sac de 10 kilos qui contenait tout ce dont j’avais besoin ont suffi à mon bonheur pendant presque un mois.

retrouver la simplicité: un sac et un bâton

retrouver la simplicité: un sac et un bâton

C’est pendant ces longues randonnées sac au dos pendant plusieurs jours que je ressens le plus ce sentiment de liberté, de joie intense, comme si je m’affranchissais de toutes les contraintes et des peurs matérielles, et où il n’existe plus que la vie dans son état le plus simple: bouger, manger, boire, dormir… Ceci est une source d’énergie très puissante, je suis revenue transformée, mes amis me disent que je suis pleine d’énergie, et je la ressens au plus profond de moi.

Durant cette longue marche, peu à peu, on abandonne le superflu, autant dans son sac car il doit être le plus léger possible, et on se rend compte à quel point on a peu de besoins fondamentaux… Abandonner le superflu, se désencombrer de tout ce qui n’est pas nécessaire pour éviter de perdre son temps et son énergie, et pouvoir se consacrer à l’essentiel.

Lorsque je marche ceci est très facile, il suffit de faire des choix pour un sac à dos qui ne doit pas peser plus de 10 kilos… Dans la vie, c’est un peu plus compliqué, mais j’y reviendrai dans un prochain article…

J’ai donc du choisir ce que j’emporterais avec moi, mon objectif était un sac le plus léger possible. Voici le contenu:

  • 3 t-shirts manche courte, de randonnée, hyper-légers et faciles à sécher (tous pesés sur ma balance de cuisine, j’ai choisi à chaque fois le plus léger)
  • 2 pantalons dont un avec des jambes amovibles, qui peut faire short
  • 2 T-shirts manche longue pour les hauteurs où il faisait plus froid
  • 1 T-shirt pour les soirées, que je peux porter pendant que les autres sèchent.
  • 1 polar
  • 1 veste de pluie et coupe vent
  • 1 cape de pluie (je la prends en plus de ma veste, car celle-ci est insuffisante en cas de grosses pluies, la cape couvre également les jambes)
  • Chaussettes: 3 paires de chaussettes de randonnée, et une paire plus épaisse… 3 paires, c’est beaucoup mais j’ai été contente d’avoir été prévoyante, car j’ai dû en jeter une…
  • Sous-vêtements… pas trop, on les lave au fur et à mesure, et de nouveau matière fine et qui sèche vite
  • Chaussures:
    • Chaussures de randonnée, adaptées aux distances longues sur chemin (donc pas mes chaussures de montagne qui sont beaucoup trop lourdes)
    • Un paire de sandale ultra-légère pour les soirées.
  • Sécurité:
    • une couverture de survie
    • trousse à pharmacie: anti-moustique, médicaments (anti-diarrhéique, anti-nausée, mal des voyages, fièvre, etc…) + quelques pansements, et quelques pansements pour les ampoules…
  • Ma trousse de toilette:
    • un savon qui peut également me servir pour faire ma lessive…
    • Un shampoing et après-shampoing en petit contenant
    • dentifrice et brosse à dent
    • 2 petits échantillons de parfum, pour les soirées…
    • 2 crayons pour les yeux, et un mascara (oui, je sais, j’aurais pu m’en passer mais on reste coquette, même sur le chemin)
    • Une crème contour de l’oeil.
    • Pas besoin de crème de jour, j’ai utilisé ma crème solaire (protection 50) Nuxe… Elle est vraiment très bien.
    • Un désodorisant, bien sûr, car les matières synthétiques des vêtements de randonnée ont tendance à garder les odeurs de transpiration, ce qui est vite désagréable et nécessite de laver ses T-shirts tous les jours.
    • Une petite brosse à cheveux…
    • Thala, huile de soin exceptionnelle pour réparer les outrages du vent et du soleil...

      Thala, huile de soin exceptionnelle pour réparer les outrages du vent et du soleil…

      Pour la nuit, et comme huile réparatrice, j’ai emporté mon sérum Thala. Très pratique, j’en mettais après la douche lorsque j’arrivais au gîte. Après plusieurs heures de marche, sous la pluie et le vent quelquefois, mais beaucoup plus souvent sous le soleil, ma peau était à la limite du coup de soleil (c’est ma faute, je ne mettais pas assez souvent de protection solaire) et desséchée, 3 gouttes suffisaient pour la nourrir et lui redonner un aspect lisse et hydraté.

    • C’est tout et ce n’est déjà pas si mal…
  • Appareil photo, téléphone, et j’ai emporté ma tablette pour pouvoir écrire des articles, mais je ne l’ai pas souvent utilisée, j’aurais donc pu m’en passer…
  • Carte d’identité, permis de conduire, crédentiale, cartes de crédit, papier d’assurances, carte de groupe sanguin…
  • et un bâton de randonnée pour les descentes difficiles…
  • Pendant le voyage, j’ai du racheter une crème pour les pieds qui étaient hyper secs, des pansements pour des ampoules (je n’en n’ai eu que deux, à cause de mes chaussettes) et une crème pour le corps, car ma peau était très sèche aussi. J’ai simplement acheté de la crème Dove, en petit contenant.

En tout, 9 kilos!! Il fallait rajouter 2 litres d’eau par jour, donc je portais entre 10 et 11 kilos. A la lecture de ce que j’ai emporté, j’aurais pu prendre 2 T-shirts en moins, pas de tablette, et pas de maquillage… j’en aurais probablement eu pour 500 grammes de moins. Ceci semble dérisoire, mais ça ne l’est pas du tout, lorsque vous marchez sur de très longues distances, en portant votre sac, chaque gramme compte, car au bout de la journée, il pèse lourdement sur vos épaules…

C’est comme dans la vie, tout ce qu’on porte sur soi et qui est inutile finit pas peser et vous prendre une énergie inutilement dépensée, alors que l’on aimerait conserver cette énergie pour de personnes, des causes, des projets importants… Belle leçon à transposer dans nos vies.

Et vous, que contient votre sac? Je vous propose de le débarrasser de tout ce qui n’est pas utile pour aborder la vie léger et plein d’énergie!

Semaine 15: Prendre soin de son corps

Image

Hala, huile de soin exceptionnelle: prendre soin de soi avec de produits naturels, c'est aussi se remettre en énergie

Thala, huile de soin exceptionnelle: prendre soin de soi avec des produits naturels, c’est aussi se remettre en énergie

Dans la lignée de récupérer de l’énergie, je trouve qu’il est très important de prendre soin de son corps, non seulement par l’alimentation, mais aussi par des soins adéquats.

Un massage, un passage aux thermes, un soin visage, tout est bon. En fait, après avoir arrêté de travailler, mon premier rendez-vous a été pour un massage divin…

Cette semaine, j’ai décidé d’apporter une attention particulière à mon visage. En dehors du printemps ou de l’automne, qui sont mes 2 périodes favorites pour tout décrassage, un nouveau départ est également le moment idéal pour s’offrir un petit soin en institut ou à moindre frais, à la maison: gommage, masque, etc… juste se faire du bien.

J’utilise le plus souvent des produits naturels et bio. J’ai découvert il y a quelques temps une huile de soin assez exceptionnelle, il s’agit de Thala, une huile de soin à base d’huile de pépins de figue de Barbarie, d’huile d’Argan et d’autres huiles essentielles naturelles (pour plus de renseignements cliquer sur le lien : Thala Cosmetics). Cette huile convient particulièrement bien aux peaux dévitalisées. D’ailleurs je l’ai offerte à ma maman qui est également convaincue.

Je peux témoigner qu’ elle repulpe et tend la peau dès qu’on l’applique sur le visage. Trois petites gouttes et le tour est joué: peau de pêche, lisse et douce assurée! Comme recommandé, à mettre le soir, je l’applique à la place d’une crème de nuit, ou en base de maquillage pour redonner un coup de peps au visage avant une sortie…

En quoi est-ce que prendre soin de soi permet de retrouver de l’énergie? Cela permet de retrouver du plaisir. Le plaisir de se faire du bien. Hors le plaisir est, en tout les cas en ce qui me concerne, une partie essentielle de mon énergie. Il ne s’agit pas évidemment de se vautrer dans tous les plaisirs qui existent, et il faut évidemment un équilibre entre le plaisir et la discipline… mais le plaisir de se chouchouter de temps en temps est bien inoffensif en comparaison à tous les bienfaits qu’il apporte.

Le petit truc magique: En faisant tous ces gestes, je n’oublie pas de mettre une énergie positive par rapport à mon corps. Lorsque je me masse, je mets de l’amour, de la bienveillance et de la reconnaissance dans mes mains, et j’imagine que ces intentions circulent sur ma peau et me traversent…

Le corps est le véhicule de l’âme, en prendre soin est sans conteste un geste d’amour envers soi-même et le minimum de respect que l’on puisse avoir pour soi est de lui être reconnaissant.